Gaz de mines

Mélangé à l’air, le méthane émis par les mines de charbon souterraines constitue un mélange hautement explosif. Non seulement ce gaz représente une menace majeure pour les mineurs, mais une fois libéré dans l’atmosphère, il contribue également largement au réchauffement climatique.

Cependant, le danger potentiel du gaz des mines de charbon et des émissions de méthane peut être considérablement réduit lorsqu’ils sont correctement exploités pour la production de chaleur et d’énergie. Depuis le début des années 1990, la gamme de produits à moteurs à gaz Jenbacher d’INNIO, avec une puissance installée supérieure à 400 MW sur le gaz de mine à travers le monde, a fourni des solutions pour cette application particulière.

Fonctionnement 

De nos jours, le méthane potentiellement présent dans la plupart des mines de charbon souterraines ainsi que dans les mines désaffectées peut être utilisé de manière efficace pour la production d’électricité et de chaleur grâce aux moteurs à gaz.

Cependant, les modifications soudaines de la composition du gaz de mine exercent une pression accrue sur le moteur. INNIO offre une technologie particulière de mélange du gaz ainsi qu’un système de contrôle du moteur permettant une utilisation efficace de ce gaz à une concentration minimale de méthane de 25 % seulement.

De plus, les moteurs à gaz Jenbacher sont conçus pour fonctionner à pleine charge, malgré une faible pression du gaz, un fort taux d’humidité, un air chargé en poussières et une altitude élevée.

L’énergie générée peut être utilisée dans la mine de charbon afin de répondre aux besoins en électricité ou être réinjectée sur le réseau public. L’énergie thermique peut être utilisée pour répondre aux besoins de chauffage sur site ou réinjectée dans un réseau de chauffage municipal.

Caractéristiques & Avantages

  • Sécurité accrue des travailleurs en raison de l’installation ou du réaménagement du système d’aspiration du gaz
  • Réduction du gaz à effet de serre (méthane) et possible monétisation des crédits carbone
  • Revenus pour la production d’énergie et de chaleur, lorsqu’elle est réinjectée dans le réseau public
  • Bon fonctionnement malgré les fluctuations en termes de pression du gaz et de teneur en méthane
  • Efficacité globale jusqu’à 90 % dans le cas de la production combinée de chaleur et d’électricité et jusqu’à 43,5 % dans le cas de la production d’énergie seule
  • Montée en charge de zéro à 100 % en 10 minutes
  • Unités compactes et modulaires
  • Support au design du système de conditionnement du gaz, le cas échéant
  • Faibles émissions de NOx grâce à des chambres de combustion spécifiques (Dry Low Emissions – DLE)

Médias

Besoin de plus d’informations ?

Nous contacter